Insouciance photographique

Introspection dans une jeunesse et une photographie à la fois spontanée et insouciante, onirique et véridique.

La fameuse rengaine du 'bon vieux temps', ok on la connait. Mais si l'on gratte sous la surface et que l'on ressort les vieux disques durs remplis d'images qui prennent la poussière dans le placard, peut-on essayer de comprendre la saveur de la nostalgie ?

Peut-on questionner la persistance et la permanence des relations, de l'identité, du souvenir, des sentiments ?

De quoi est-elle faite et qu'en reste-il ?

Quand on ne cherchait pas à mettre du sens puisqu'on en avait déjà

Quand on ne se posait pas la question du regard des autres et que le notre était encore léger

Toutes ces images où les sourires et les fous rires semblent plus naturels qu'aujourd'hui

Toutes ces images instagrammables du temps où instagram n’existait pas

Le temps où l'on regardait devant nous plutôt qu'en arrière

Le temps où le rêve était présent, dans la vie comme dans l'image.

Et si cette prospection nous permettrait de remettre dans notre présent ce que l'on pense avoir laissé ?

Et si elle nous permettait de remettre dans notre présent de quoi vivre mieux ? de quoi photographier mieux ?