Notre-Dame-des-Landes, le 09 Avril 2018

Nous sommes dans le bocage de Loire-Atlantique à la sortie de la trêve hivernale, quelques mois après l'annonce de l'abandon du projet d'aéroport par le gouvernement.  Une partie des opposants historiques ont continué à vivre sur le site illégalement, aspirant à faire vivre ces terres qu'ils ont sauvé du bétonnage et à développer une communauté autonome. Le gouvernement ne l'entend pas de cette oreille et envoie 2500 gendarmes mobiles, deux blindés et un hélicoptère pour reprendre possession des lieux.